FAQ

Questions courantes au sujet de l'intervention LASIK

Nous avons les réponses à vos questions! Dans la présente section, nous avons dressé la liste des questions les plus courantes de nos patients à propos des différentes interventions que nous offrons. Vous trouverez toutes vos réponses ci-dessous. Vous n’avez qu'à cliquer sur une question pour afficher la réponse correspondante.


À propos de la correction de la vue au laser

Qu'est-ce que la chirurgie LASIK?

Le LASIK est une intervention chirurgicale qui permet de corriger un large éventail d'erreurs réfractives telles que la myopie, l'hypermétropie et l'astigmatisme.

Qu’est-ce que le Lasic?

Vous vous demandez peut-être s'il y a une différence entre le LASIK et le Lasic. En fait, le Lasic n'existe pas. Quoiqu'une recherche Internet avec le mot Lasic puisse vous donner quelques résultats, le Lasic n'est rien d'autre que le terme LASIK mal orthographié. LASIK est l'acronyme de keratomileusis par laser in situ. Il existe toutefois quelques variations du terme LASIK, comme LASEK, mais Lasic n'en est pas une.

Que signifie LASIK?

LASIK : acronyme de Laser in Situ Keratomileusis. Le nom fait référence à l'utilisation d'un laser pour remodeler la cornée sans envahir les couches adjacentes de cellules. In situ : mot latin qui signifie « à l'endroit normal » ou « normal ». Sur le plan médical, les procédés in situ se confinent au site d'origine sans invasion des tissus voisins. Kerato signifie « cornée » en grec, et mileusis signifie « former ».

Depuis quand effectue-t-on des chirurgies LASIK?

Le LASIK est pratiqué à l'échelle internationale depuis plus de 25 ans. La première intervention LASIK remonte à 1991 aux États-Unis alors que la KPR a été effectuée pour la première fois aux États-Unis en 1989. Au Canada, les interventions LASIK et KPR ont été effectuées pour la première fois en 1990. Fait à noter, les principaux éléments du procédé ont une longue histoire puisque l'on remodèle la cornée depuis plus de 50 ans. Les ophtalmologistes sont en mesure de créer une couche de tissu de protection depuis plus de 35 ans et utilisent le laser excimère depuis les années 80.

Pourquoi le LASIK est-il considéré comme un avancement en chirurgie réfractive?

Le LASIK combine la précision du laser excimère utilisé pour la KPR à la technique du volet cornéen. Il permet une plus grande précision que la KPR, présente moins de complications, une convalescence plus rapide et un suivi postopératoire moins exigeant, tout en étant moins éprouvant pour l'œil.

Qu’est-ce que l’intervention KPR?

La KPR, ou kératectomie photoréfractive, est semblable au LASIK, puisque les deux procédés utilisent un laser excimère informatisé pour remodeler le tissu cornéen. Cependant, le LASIK préserve l'épithélium (couche protectrice extérieure de l'œil) grâce au volet créé en surface. Pendant la KPR, l'épithélium est enlevé par un léger grattage de la surface. Des gouttes anesthésiantes permettent au patient d'éprouver le moins de douleur possible. La KPR se caractérise par une période de guérison plus longue et souvent plus douloureuse que celle du LASIK.

Admissibilité

Qui peut bénéficier du LASIK?

Les myopes, hypermétropes et astigmates peuvent bénéficier du LASIK.

Qui n'est pas admissible au LASIK?

Le médecin doit évaluer de nombreux facteurs pour déterminer l'admissibilité d'un patient au LASIK. Certains médecins estiment que diverses affections constituent une contre-indication au procédé et, le cas échéant, n'effectueront pas celui-ci. D'autres affections peuvent compliquer l'intervention et ainsi accroître les risques de complications. Le patient qui souffre de l'une de ces conditions médicales doit discuter de son admissibilité et de ses attentes avec son médecin. Visitez notre section sur les critères d'admissibilité.

Je suis satisfait avec mes verres de contact. Pourquoi est-ce que j'opterais pour une chirurgie LASIK?

La majorité des chirurgiens estiment que le patient qui n'est pas importuné outre mesure par le port de verres de contact et qui n'est pas incommodé par la dépendance à ceux-ci doit évaluer soigneusement les bienfaits et les risques potentiels d'une telle intervention. Tout dépendra de ses besoins et de son mode de vie.

Certains patients ne sont pas de bons candidats pour le LASIK; le seront-ils pour la KPR?

Oui. Théoriquement, ils seront candidats pour un procédé KPR à l'exception des patients souffrant d'une maladie auto-immune (lupus, arthrite rhumatoïde) ou ceux présentant des problèmes cicatriciels à la suite d'une incision (appelés chéloïdes).

Ai-je besoin d'une référence de mon optométriste?

Non. Notre équipe de professionnels des soins de la vue peut évaluer votre erreur de réfraction et déterminer vos besoins en matière de correction de la vision. Toutefois, il est toujours bénéfique de demander l'avis de votre optométriste, ophtalmologiste ou médecin de famille. Nous avons également une liste des optométristes affiliés à LASIK MD dans votre région.

Résultats et sécurité

Jusqu'à quel point le LASIK est-il sécuritaire?

La plupart des essais ont démontré que le LASIK présente un risque minimal de complications postopératoires. Le taux de complication global se situe à moins de 1 %. Même si une complication survient, elle est généralement résolue dans les trois mois suivant l'intervention et n'a aucun effet à long terme sur la vision. Le taux de complication noté lors de grands essais se situe entre 0,001 % et 0,05 %. Toutefois, le LASIK est une intervention réalisée sur la délicate partie de l'œil et, comme c'est le cas pour tout acte chirurgical, des complications sont toujours possibles. Visitez notre section traitant de l'innocuité. Pour obtenir des renseignements supplémentaires, téléchargez notre livret d'information sur le LASIK.

Quels résultats doit-on espérer après un traitement LASIK?

Le LASIK améliore la vision non corrigée, soit l'acuité visuelle sans verres correcteurs, de la plupart des patients qui reçoivent l'intervention. À LASIK MD, plus de 96 % des patients qui présentent une myopie faible à modérée obtiennent une vision 20/20 ou supérieure après avoir eu la correction initiale, ce qui équivaut à une acuité visuelle semblable à celle obtenue en portant des verres de contact. Ce pourcentage augmente à plus de 99 % lorsqu'une retouche est incluse, au besoin.

Cependant, l'atteinte d'une vision parfaite n'est pas garantie. Les patients qui présentent une forte myopie (plus de -8D) ou une forte hypermétropie (plus de +4D) doivent avoir des attentes réalistes. Les personnes les plus satisfaites des résultats de la correction de la vue au laser comprennent bien les risques potentiels et les complications possibles et ont des attentes réalistes quant à leur vision postopératoire.

Les résultats sont-ils permanents?

Le LASIK étant un acte chirurgical irréversible, ses effets sont permanents. Il importe toutefois de se rappeler que les structures internes de l'oeil d'une personne peuvent toujours changer et subir des modifications mineures. Aussi, de nombreux chirurgiens recommandent de procéder à l'intervention après que l'œil ait subi les changements majeurs habituels. Ainsi, le LASIK n'est pas recommandé pour les enfants parce que leurs yeux sont en constante évolution. Leur vision devrait à nouveau être ajustée quelques années plus tard. Si le procédé est effectué après l'âge de 18 ans, les chances de correction stable à long terme sont supérieures. En conséquence, une bonne conversation avec le chirurgien est recommandée afin qu'il évalue les changements qui se sont produits pour décider s'il faut attendre leur ralentissement.

De plus, le patient doit noter que, si les résultats sont habituellement stables, ils peuvent être modifiés par des procédés complémentaires effectués ultérieurement, au besoin.

Si, après un traitement LASIK, la vision du patient régresse, peut-on bénéficier d'une deuxième intervention?

La reprise peut constituer une solution viable aux changements qui pourraient se produire ultérieurement, mais d'autres options de traitement existent. Le patient doit consulter son ophtalmologiste pour déterminer le traitement approprié.

Vais-je devoir porter des lunettes une fois la guérison complétée?

La plupart des patients qui ont eu le LASIK ne portent pas de lunettes pour leurs activités quotidiennes. Toutefois, certains patients pourraient avoir besoin de lunettes de lecture s'ils ont plus de 40 ans. Cela s'explique par le vieillissement normal de l'œil, communément appelé presbytie. Il est important de noter que ce trouble de la vue apparaît qu’on ait eu le LASIK ou non. Il se peut que quelques patients aient besoin d'une prescription minimale pour pratiquer certaines activités, comme la conduite de nuit. Pour ces cas et pour bien d'autres, LASIK MD offre un traitement novateur appelé PresbyVision au laserMC. Cette forme améliorée de monovision peut vous aider à corriger votre vision embrouillée et vous permettre de retrouver une vision claire au quotidien. Imaginez simplement pouvoir lire les menus et les écrans de téléphone confortablement sans les désagréments des lunettes!

Je porte des verres bifocaux, pourquoi devrai-je porter des lunettes de lecture après le LASIK?

La plupart des gens de 40 ans ou plus auront besoin de lunettes de lecture, que leurs yeux aient été corrigés pour la vision de loin ou non. En vieillissant, le cristallin perd sa flexibilité, ce qui entraîne une vision embrouillée. On appelle ce trouble de la vue presbytie et à l'heure actuelle, on ne peut avoir recours au LASIK pour le traiter. Il existe toutefois d'autres méthodes pour corriger la presbytie, comme la PresbyVisionMC au laser, un traitement offert exclusivement par LASIK MD.

Les personnes de 40 ans ou plus choisissent la PresbyVisionMC au laser, une forme améliorée de monovision, pour corriger leur presbytie. Ce traitement permet aux patients d'utiliser l'un de leurs yeux pour voir de loin et l'autre pour mieux voir de près. Comparativement aux autres interventions pour corriger la presbytie, la PresbyVisionMC au laser permet aux patients d'obtenir des résultats incroyables et de s'adapter encore plus rapidement à leur vision améliorée.

Avant de prendre une décision, nous recommandons aux personnes intéressées de discuter des différentes options offertes pour corriger la presbytie avec nos professionnels de la vue. La plupart des médecins suggéreront d'essayer le traitement en portant des verres de contact pendant quelques semaines avant d'avoir la PresbyVisionMC au laser. Assurez-vous de demander à nos professionnels de la vue si cet essai vous est offert. Apprenez-en plus sur la PresbyVisionMC au laser ici.

Si la vision à distance est corrigée, est-ce que cela compromettra la capacité de voir de près?

Le patient qui opte pour le LASIK pour corriger sa vision à distance doit s'attendre à une vision globale nette. Après le LASIK, le patient de plus de 40 ans pourra ne pas voir clairement de près. Normalement, il aura besoin de lunettes pour travailler et lire de près.

Comment sera la vision de nuit et dans la pénombre après le LASIK?

Avec l'arrivée du procédé LASIK personnalisé, la grande majorité des problèmes de vision de nuit sont éliminés étant donné que la région traitée est plus grande que la pupille dilatée. Immédiatement après l'intervention, il est possible que le patient, si l'éclairage est faible ou sombre, voie de faibles lueurs, une auréole (halo) ou un rayonnement autour des sources de lumière. Généralement, le phénomène ne nuit pas à la conduite de soir ou aux activités de nuit et, dans la vaste majorité des cas, est temporaire et ne dure que quelques jours ou une semaine tout au plus. Avec cette nouvelle technologie, il est extrêmement rare que ce phénomène soit permanent.

Mes yeux seront-ils secs après le LASIK?

Le patient doit savoir que la sécheresse oculaire est une complication possible mais rare et, surtout, temporaire. Le médecin examinera minutieusement le patient qui a déjà souffert de sécheresse oculaire ou qui a été sérieusement importuné par le port de verres de contact, afin de déterminer le potentiel d'apparition de cette complication. Quoi qu'il en soit, les gouttes lubrifiantes prescrites à tous les patients suffisent généralement à soulager de façon satisfaisante la sécheresse oculaire.

Les symptômes de la sécheresse oculaire sont-ils moins pires après le LASIK ou après la KPR?

Les recherches ont montré que les symptômes de sécheresse oculaire sont pratiquement les mêmes après le LASIK qu’après la KPR. À ce jour, aucune étude n'a prouvé qu'une intervention entraîne plus de sécheresse oculaire que l'autre.

Par exemple, dans le cadre d'une étude menée en 2012 et publiée dans la revue Ophthalmology, des patients ont eu le LASIK dans un œil et la KPR dans l'autre. Ces derniers n'ont observé aucune différence en ce qui a trait à la sécheresse oculaire ressentie dans un œil par rapport à l'autre.

Selon les recherches, il serait plus facile de traiter les symptômes de sécheresse oculaire après une opération lorsqu'on s'assure que la surface de l'œil est en santé avant de pratiquer une correction de la vue au laser et lorsque le patient suit les instructions postopératoires pour l'administration des gouttes.

Prix et options de paiement

Combien coûte le LASIK?

Puisque le prix de l'intervention varie en fonction du trouble de la vue de chaque patient, nous préparerons votre soumission finale lors de votre consultation préopératoire GRATUITE. Le montant de la soumission comprend le prix de l'intervention, soit le LASIK standard, le LASIK personnalisé ou la KPR ainsi que celui de tous les examens postopératoires. De plus, à LASIK MD, vous ne payez ni la TPS ni la TVQ sur votre correction de la vue au laser.

L'intervention est-elle couverte par les assurances?

Bien que le LASIK ne soit pas un procédé cosmétique, il est considéré comme étant optionnel. Ce type de chirurgie est couvert par les assurances dans certains pays européens ou asiatiques. L'assurance-maladie du Québec ainsi que les programmes d'assurances canadiens et américains ne couvrent généralement pas la correction de la vue au laser.

Si vous habitez aux États-Unis, vérifiez si votre compagnie d'assurance couvre une partie ou la totalité de l'intervention. Dans certains cas, le coût de l'intervention peut être couvert par des plans médicaux flexibes qui permettent de réserver un montant avant impôts pour des dépenses médicales.

Nous vous recommandons de vérifier auprès de votre employeur si la compagnie offre ce type d'avantage social soit par le biais du plan d'assurances collectives ou encore par un partenariat corporatif avec LASIK MD. De plus, vous devriez également vous informer auprès de votre comptable pour savoir si vous pouvez déduire le LASIK de vos impôts sur le revenu comme une dépense de santé. Plus de renseignements sur la couverture d'assurance.

L'intervention

L'intervention est-elle douloureuse?

Un anesthésique topique (collyre) est administré pour engourdir l'œil afin de désensibiliser le patient à la douleur durant l'intervention. Quand le chirurgien applique l'anneau de succion, le patient ressent une légère pression juste avant que sa vision ne se dissipe pour quelques secondes. Le microkératome (instrument utilisé pour créer le volet cornéen) et le laser ne causent ni douleur ni malaise. Pendant les quatre heures suivant l'intervention, certains patients décrivent une légère sensation de corps étranger dans l'œil, semblable à la sensation que l'on ressent lorsqu'on ouvre les yeux dans l'eau chlorée d'une piscine, ou que l'on porte des verres de contact sales. Cette sensation se dissipe habituellement après quelques heures.

Combien de temps dure l'intervention LASIK?

La durée de l'intervention est d'environ 10 minutes pour les deux yeux, incluant la création du volet et l'application du laser sur le tissu cornéen. En réalité, le temps d'application du laser est généralement inférieur à 20 secondes par œil. Apprenez-en plus sur ce à quoi vous attendre avant, pendant, et après l'intervention.

Quel type d'anesthésique utilise-t-on pour le LASIK?

Le procédé est réalisé à l'aide d'un anesthésique topique (collyre) qui insensibilise l'œil. Un sédatif oral léger peut être administré auparavant au patient pour l'aider à se détendre.

Peut-on effectuer le LASIK sur les deux yeux en même temps?

Un LASIK bilatéral simultané est possible (les deux yeux en même temps). Dans la majorité des cas, le LASIK bilatéral donne de bons résultats et s'avère même sécuritaire et efficace. Plus de 95 % des gens optent pour le LASIK bilatéral simultané. Si l'opération du premier œil n'est pas parfaite, le médecin reporte celle du second œil à une date ultérieure.

Comment le volet cornéen adhère-t-il à l'œil après la chirurgie?

Durant le processus de guérison, plusieurs facteurs font en sorte que le volet puisse se fixer à l'œil.

  • Le volet cornéen créé lors d'un procédé LASIK peut se replacer en position initiale de façon parfaite pour deux raisons :
  1. Le pédicule : Le volet cornéen est créé de façon à ce qu'il reste attaché en supérieur de la cornée. Lorsqu'il est replacé (une fois la chirurgie complétée), ce pédicule maintient le volet aligné.
  2. Le lit : Lorsque le volet cornéen est créé, une légère dépression, de même grandeur, est également créée sur la cornée. Le volet, lorsqu'il est bien replacé après la chirurgie, se maintiendra parfaitement bien sur le lit de la cornée.
  • La séquence d'événements menant au repositionnement puis à la cicatrisation du volet cornéen va comme suit :
  1. Succion négative (effet de ventouse) : Dès les premières secondes et pour les premières heures après la chirurgie, le volet cornéen adhère à la cornée par un effet de succion exercé par la cornée. C'est ce même effet de ventouse qui permet à une lentille cornéenne d'adhérer à l'œil. Si l'œil est trop sec durant cette période, la paupière peut spontanément adhérer au volet et causer son déplacement. Ceci se produit chez 0,1 % à 0,5 % des patients. C'est pour cette raison qu'il importe de bien lubrifier les yeux avec des larmes artificielles. Toucher le volet peut aussi le faire déplacer. C'est pourquoi il est très important de ne pas se frotter les yeux après la chirurgie.
  2. Scellement épithélial : Dès les premières minutes et pour les 24 heures suivant la chirurgie, l'épithélium de surface (la couche transparente en surface de la cornée) se régénère et avance sur l'incision pour sceller le volet. Le contact des paupières avec le volet ne devrait pas le déplacer une fois que l'épithélium est ainsi scellé. Un coup modéré par contre, (avec un doigt, mascara ou embout d'une bouteille de gouttes ophtalmiques), peut faire en sorte qu'il se déplace.
  3. Cicatrisation cornéenne stromale : Quelques semaines à quelques mois après l'intervention, la cicatrisation se produit autour du bord du volet cornéen. Ceci termine le scellement du volet. Seul un coup sévère (coup de poing, balle de squash) pourrait faire déplacer le volet. Après six mois, ce n'est qu'au moyen d'instruments chirurgicaux que l'on peut déplacer ou soulever un volet.

Récupération après l'intervention

Combien de temps l'arrêt de travail durera-t-il après l'intervention?

Tout dépend de la nature de votre travail. Certaines tâches qui nécessitent une vision très nette (dentisterie, chirurgie, etc.) peuvent être difficiles à exécuter pendant un ou deux jours. La plupart des patients peuvent reprendre le travail dès le lendemain, si on juge que leur vision est satisfaisante pour leur permettre d'occuper leurs fonctions. Toutefois, certaines personnes peuvent se sentir fatiguées le lendemain de l'intervention. Apprenez-en plus sur l'horaire recommandé de reprise des activités après la chirurgie.

Peut-on conduire immédiatement après le LASIK?

Le patient peut ressentir de l'inconfort ou présenter une vision floue pendant quelques heures après l'intervention. D'autre part, un sédatif est administré avant l'intervention, et le patient ne peut conduire après l'intervention ni pendant les 24 heures suivantes. Visitez notre section pour en savoir plus sur la reprise des activités après l'intervention.

Peut-on faire du sport après l'intervention?

Les activités normales peuvent être reprises immédiatement après l'intervention. Cependant, pendant au moins deux semaines, il faut éviter toute activité qui entraînerait la pénétration de transpiration dans les yeux. Il est recommandé de porter des verres de protection lors de la pratique d'un sport de contact, peu importe que l'on ait ou non subi une intervention chirurgicale. Le chirurgien recommandera peut-être au patient qui ne porte généralement pas de verres de protection d'en porter pendant au moins un mois après l'intervention LASIK. En outre, il faut éviter certaines activités sportives (telles que les sports de contact et la natation) pendant au moins 1 semaine. Il importe de discuter avec le médecin des limitations pour certaines activités après le LASIK. Cliquez ici pour en savoir davantage sur la reprise des activités après la chirurgie.

Combien de temps après l'intervention peut-on voir clairement? Combien de temps avant que la vision ne soit optimale?

Le LASIK se caractérise par une récupération rapide de la vision. La plupart des patients obtiennent une bonne vision le jour de l'intervention et leurs yeux reviennent pratiquement à la normale après une journée. Cependant, il est possible que la vision continue à s'améliorer pendant deux à trois mois, particulièrement si la prescription initiale était élevée. Des retouches peuvent être apportées au besoin. Les hypermétropes qui reçoivent le LASIK doivent souvent attendre plus longtemps avant de voir clairement. Normalement, ces patients voient les détails très précis après une ou deux semaines et observent le résultat final plusieurs mois après l'intervention.

Mes yeux paraîtront-ils différents après la correction de la vue au laser?

Non. Aucune différence notable, aussi minime soit-elle, ne sera visible à la surface de l'œil.


Questions courantes au sujet des cataractes

Qu'est-ce qu'une cataracte?

Une cataracte est une opacification du cristallin de l'œil qui nuit à la vision. Comme elles sont habituellement associées au vieillissement, les cataractes commencent à se manifester chez la plupart des gens vers 80 ans. En effet, plus de la moitié des Nord-Américains de cet âge ont une cataracte ou ont déjà eu une chirurgie de la cataracte. Une cataracte peut apparaître à tout âge, dans un œil ou dans les deux yeux, mais ne peut pas se propager d’un œil à l'autre.

What is the lens?

Le cristallin est la partie transparente de l'œil qui aide à diriger la lumière, ou une image, sur la rétine. La rétine est la membrane photosensible située à l’arrière de l'œil. Dans un œil normal, la lumière traverse le cristallin pour se rendre jusqu'à la rétine. Lorsqu'elle l'atteint, elle est transformée en signaux nerveux qui sont envoyés au cerveau. Mais pour que l'image qui se forme sur la rétine soit nette, le cristallin doit être clair. Si ce dernier est opacifié par une cataracte, l'image produite sera floue.

Comment se forme une cataracte?

Une cataracte liée à l'âge peut se former de deux manières. Elle peut entre autres être le résultat de la formation d’amas de protéines qui diminuent la netteté de l'image qui atteint la rétine. Puisque le cristallin est principalement composé d'eau et de protéines, de tels amas de protéines peuvent commencer à le voiler et réduire la capacité des rayons lumineux à atteindre la rétine. L'opacification peut alors devenir si prononcée qu'elle rend la vision embrouillée. La plupart des cataractes liées au vieillissement se développent de cette façon. Lorsque la cataracte est petite, l'opacification ne touche qu’une petite partie du cristallin et ne nuit pas nécessairement à la vision. Les cataractes tendent toutefois à progresser lentement, de sorte que la vision baisse graduellement. Au fil du temps, l'opacification s'étend et la cataracte prend de l’ampleur. La vision devient alors de plus en plus voilée ou floue.

Une cataracte peut également se former à la suite d'un changement de couleur du cristallin, lorsqu'il commence à prendre une teinte jaunâtre ou brunâtre. Au fur et à mesure que le cristallin s'opacifie, la vision commence à paraître de plus en plus brune. Au début, le changement de couleur de la vision peut passer inaperçu. Mais au fil du temps, l'opacification du cristallin rend la vision de moins en moins claire. Ce changement graduel de la coloration ne nuit toutefois pas à la netteté de l'image transmise à la rétine. Lorsque la décoloration du cristallin est prononcée, il devient difficile de distinguer les bleus et les pourpres.

Qui risque d'avoir une cataracte?

Le risque de cataracte augmente en vieillissant. Les autres facteurs de risque comprennent :

  • certaines maladies (p. ex. : le diabète);
  • certaines habitudes (p. ex. : le tabagisme et la consommation excessive d'alcool);
  • l'environnement (p. ex. : une exposition prolongée aux rayons du soleil).
Quels sont les symptômes d'une cataracte?

Les symptômes les plus courants d’une cataracte sont les suivants :

  • une vision voilée ou floue;
  • un ternissement des couleurs;
  • des éblouissements : les phares, les lampes et les rayons du soleil peuvent sembler trop brillants. On peut parfois apercevoir un effet de halo autour des objets lumineux;
  • une mauvaise vision de nuit;
  • une vision double ou des images multiples dans un œil (ce symptôme peut s'atténuer au fur et à mesure que la cataracte progresse);
  • des changements fréquents de l'ordonnance de vos lunettes ou verres de contact.

Ces symptômes peuvent également être des signes d'un autre trouble oculaire. Si vous présentez l'un ou l'autre de ces symptômes, nous vous recommandons de consulter votre ophtalmologiste.

Existe-t-il d'autres types de cataracte?

Oui. Bien que la plupart des cataractes soient associées au vieillissement, certaines, moins courantes, ont d'autres causes :

  • Cataracte secondaire : une cataracte peut se former après une intervention visant à traiter un autre problème oculaire, comme un glaucome. Elle peut également être liée à d'autres problèmes de santé, comme le diabète, ou encore à la consommation de stéroïdes.
  • Cataracte traumatique : une cataracte peut apparaître après une blessure à l'œil, parfois plusieurs années plus tard.
  • Cataracte congénitale : certains enfants naissent avec une cataracte alors que certaines cataractes apparaissent au cours de l'enfance, souvent dans les deux yeux. Une telle cataracte peut être si petite qu'elle ne nuit pas à la vision. Par contre, il peut être nécessaire de retirer le cristallin lorsque la cataracte nuit à la vision.
  • Cataracte radio-induite : une cataracte peut se former après une exposition à certains types d'irradiation.
Comment décèle-t-on une cataracte?

Un examen complet de l'œil permet de déceler une cataracte. Cet examen comprend divers tests, dont :

  • Test d'acuité visuelle : ce test consiste à mesurer l'acuité visuelle à différentes distances.
  • Examen avec pupille dilatée : le professionnel de la vue administre des gouttes dans les yeux pour agrandir ou dilater les pupilles. Il utilise ensuite une loupe de grossissement pour examiner la rétine et le nerf optique et déceler des signes de dommage ou d'autres problèmes. Après l'examen, il se peut que la vision de près soit floue pendant plusieurs heures.
  • Tonométrie : le professionnel de la vue utilise un instrument pour mesurer la pression à l’intérieur de l’œil. Il peut administrer des gouttes anesthésiantes dans l’œil pour réaliser le test.

Votre ophtalmologiste pourrait aussi vous faire passer d'autres tests pour en savoir plus sur la structure et l'état de santé de votre œil.

Comment traite-t-on une cataracte?

Il est possible d'atténuer les symptômes d'un début de cataracte au moyen de lunettes, d'un éclairage optimal, de lunettes de soleil antireflet ou de verres grossissants. Si cela ne suffit pas, une intervention chirurgicale peut constituer la seule solution efficace. La chirurgie de la cataracte comprend le retrait du cristallin opacifié et son remplacement par une lentille artificielle.

On retire une cataracte seulement lorsque la baisse de vision nuit aux activités quotidiennes, comme conduire, lire ou regarder la télévision. Un professionnel de la vue recommandera la meilleure solution.

Toutefois, il arrive parfois qu'on doive retirer une cataracte même si elle ne nuit pas à la vision. C'est le cas, par exemple, si une cataracte empêche l'examen ou le traitement d'un autre problème oculaire comme la dégénérescence maculaire liée à l'âge et la rétinopathie diabétique. Si on doit réaliser une chirurgie de la cataracte dans les deux yeux, on opérera chaque œil à un moment différent (et non au cours de la même chirurgie).