Vidéo KPR







Lors de la kératectomie photoréfractive (KPR), une méthode de correction de la vue au laser, le chirurgien polit la surface externe de la cornée (épithélium). Il remodèle ensuite la surface cornéenne à l'aide d'un laser excimère, comme il le fait lors de l'intervention LASIK. La KPR est généralement utilisée chez les patients qui ne peuvent pas recevoir le LASIK, car leurs cornées sont trop minces pour permettre au chirurgien de créer un volet cornéen de manière sécuritaire.

La KPR est utilisée pour corriger la myopie (mauvaise vision de loin), l'hypermétropie (mauvaise vision de près) et l'astigmatisme.

Quelle est la différence entre la KPR et le LASIK?

Avec le LASIK, le chirurgien crée un volet cornéen, qu'il replace après le traitement au laser, tandis qu'avec la KPR, il ne crée aucun volet. En fait, avec la KPR, le chirurgien enlève simplement la couche superficielle de la cornée, appelée épithélium, en la polissant. Il utilise ensuite le laser pour remodeler la cornée, comme il le fait lors de l'intervention LASIK. La couche épithéliale de tissu qui est enlevée prend de trois à cinq jours pour repousser. Pendant ce temps, les yeux sont protégés par des verres de contact. La KPR exige une période de récupération un peu plus longue que le LASIK.

Pourquoi certaines personnes doivent-elles recevoir la KPR?

Le chirurgien peut avoir recours à la KPR pour votre traitement si vous avez des cornées plus minces que la moyenne qui ne sont pas assez épaisses pour permettre la création d’un volet, propre au LASIK. Les cornées dites « molles » sont plus susceptibles de se déformer et empêchent la création du volet cornéen, propre au LASIK. La KPR constitue donc une solution de rechange au LASIK. De plus, certaines personnes choisissent la KPR, car leur profession comporte des risques élevés d'impact ou la menace de recevoir des coups au visage, ce qui pourrait déplacer le volet cornéen (p.ex. : boxe, lutte, arts martiaux comportant des risques de coups au visage, etc.).

Les résultats de la KPR sont-ils comparables à ceux du LASIK?

Les résultats en matière de vision sont les mêmes que vous receviez le LASIK ou la KPR. Les deux interventions sont aussi sécuritaires l'une que l'autre. Ce qui les différencie : la période de récupération plus longue et le nombre plus élevé d'examens postopératoires associés à la KPR.

La KPR est-elle douloureuse?

Vous ne ressentirez aucune douleur pendant l'intervention. En effet, on insensibilise vos yeux au moyen de gouttes, puis le médecin procède à la chirurgie des deux yeux en moins de cinq minutes. La KPR est plus simple encore que le LASIK. La douleur postopératoire varie d’un patient à l’autre. Quelques patients ne ressentent qu’un léger inconfort, la majorité des patients ressent un inconfort modéré au cours des trois à quatre premiers jours et une petite minorité ressent une grande douleur. Différentes mesures postopératoires sont prises pour réduire le risque de complications et favoriser une bonne guérison.

Après avoir délicatement poli la surface externe de la cornée, le chirurgien a recours à l’une de ces deux techniques pour corriger la vue du patient : la KPR standard ou la KPR personnalisée.

Gagnez une chirurgie
* Un seul prix d'une valeur maximale de 4 450 $ consistant en un certificat pour une correction de la vue au laser. Cliquez ici pour le règlement du concours.
Tout avoir
Zero-2016-NATL