what-do-omega3s-have-to-do-with-your-eyes_1758_669406_0_14086910_500

Y a-t-il un lien entre les oméga-3 et vos yeux?

Publié le 2014/12/08 à am 10:21 par Galit G

Pour le commun des mortels, il peut sembler nécessaire d’avoir un doctorat pour simplement comprendre la terminologie que les spécialistes emploient lorsqu’ils parlent de la santé des yeux. Vous vous souciez peut-être de votre santé plus que d’autres et vous essayez de bien manger quand vous le pouvez, mais de nos jours, tout comprendre sur la nutrition est un travail à temps plein.

Si vous cherchez un moyen simple d’améliorer non seulement la santé de vos yeux, mais aussi votre bien-être physique et mental, vous devriez jeter un coup d’œil aux acides gras oméga-3. Depuis les dernières années, ce nutriment a grandi en popularité dans le milieu de la santé alimentaire, mais en considérant les oméga-3 sous un autre angle, vous constaterez qu’ils offrent de nombreux bienfaits pour la préservation et la réparation de la vision.

Pourquoi les oméga-3?
Pour bien comprendre l’importance des acides gras oméga-3 pour la vision, il faut savoir comment l’organisme utilise le nutriment en premier lieu. On retrouve notamment de grandes concentrations d’une certaine forme d’oméga-3 dans la rétine, c’est-à-dire la structure primaire de l’œil qui permet d’absorber la lumière.

La science cherche encore un lien direct entre la présence d’oméga-3 et des changements de l’acuité visuelle. Les études ont toutefois établi une relation entre le manque d’oméga-3 chez les animaux et la baisse de la vision et les dommages à la rétine.

Mais les oméga-3 font bien plus que s’installer dans la rétine. La dégénérescence maculaire est une affection grave qui se caractérise par la perte graduelle du champ de vision central et, selon l’Institut national canadien pour les aveugles (INCA), au moins un million de Canadiens vivent avec une déficience visuelle découlant de cette affection. Or, une étude réalisée en 2007 par des chercheurs de la Tufts University à Boston a permis de découvrir que les acides gras oméga-3 pouvaient renverser la croissance anormale de vaisseaux sanguins dans la rétine et autour de celle-ci — la cause principale de la dégénérescence maculaire.

Et ce n’est pas tout : on a établi un lien entre les oméga-3 et le développement de la vision avant la naissance et pendant la petite enfance. Les oméga-3 aideraient également à réduire les symptômes de la sécheresse oculaire. Bien sûr, tout cela est sans compter les effets confirmés des oméga-3 sur la santé mentale et cardiovasculaire.

Regardons de plus près
Vous êtes peut-être prêt à courir jusqu’au magasin pour vous procurer des suppléments d’oméga-3, mais vous devez d’abord comprendre les pour et les contre de ces acides gras avant de choisir ceux qui sont bons pour vous.

Le U.S. News & World Report explique qu’on classe habituellement les oméga-3 en trois principales catégories : acide eicosapentaénoïque (EPA), acide docosahexaénoïque (DHA) et acide alpha-linolénique (ALA). Ces trois catégories d’acides partagent certaines caractéristiques similaires, mais l’EPA et le DHA sont ce qu’on appelle des acides gras oméga-3 à longue chaîne. Ces grosses molécules proviennent de sources animales, comme le saumon et les œufs.

L’ALA, quant à lui, est un acide à courte chaîne que produisent les plantes et les légumes. Les noix, les graines de lin et les graines de soja contiennent toutes de grandes quantités d’ALA.

Alors, devriez-vous commencer à chercher des ALA ou les acides gras à longue chaîne sont-ils meilleurs pour vous? Selon le U.S. News & World Report, la plupart des gens choisissent de prendre des oméga-3 provenant d’une source animale puisque l’organisme travaille plus fort et plus longtemps pour transformer l’ALA provenant de plantes en format qu’il peut utiliser. Les formules des plus efficaces comprennent des combinaisons d’EPA et de DHA; les proportions les plus fréquentes sont trois parts d’EPA pour deux parts de DHA.

Il est toutefois prouvé que les ALA peuvent être tout aussi efficaces que leurs contreparties de sources animales.

« Il est parfois difficile de bien interpréter la science », souligne Marion Nestle, Ph. D., professeure en nutrition, sciences alimentaires et santé publique à la New York University dans une entrevue avec le U.S. News & World Report. « Je crois que les sources végétales sont très sous-estimées et que l’engouement pour les oméga-3 est attribuable au marketing, et non à la santé elle-même. »

Dans le fond, peu importe d’où proviennent vos oméga-3, pourvu que vous en consommiez!

Des façons simples de consommer plus d’oméga-3
On pourrait penser qu’une molécule qui a autant de bienfaits pour la santé, comme les acides gras oméga-3, serait difficile à trouver. Au contraire, c’est un des nutriments les plus offerts sur le marché.

Les fruits de mer sont une excellente source d’oméga-3; sur le site AllAboutVision.com, on explique que la moitié d’un filet de saumon de l’Atlantique grillé contient environ 3,89 grammes de DHA et d’EPA. Le maquereau, la morue et le hareng offrent également de grandes concentrations d’oméga-3.

Si vous n’êtes pas un amateur de poisson, vous pourriez plutôt opter pour la version sous forme de supplément. Les capsules d’huile de poisson sont intéressantes puisqu’elles contiennent des oméga-3 purifiés, bien que la taille de ces comprimés puisse parfois faire peur aux gens.

Peu importe vos préférences alimentaires, les bienfaits des acides gras oméga-3 sont beaucoup trop nombreux et importants pour les négliger. Si vous cherchiez une nouvelle manière de recharger votre vision, les oméga-3 pourraient bien être la solution.

Vous avez une question au sujet du LASIK? Demandez à l'un de nos experts!

Also available in/Également disponible en : Anglais

Articles similaires

Comments are closed.

« »