Voyez comment le LASIK aide ce planchiste à viser l’or

Publié le 2016/01/05 à pm 3:07 par LASIK MD

Retenez le nom Maxence Parrot, car il est destiné à être sur toutes les lèvres. À seulement 21 ans, ce planchiste professionnel s’est forgé toute une carrière, ayant participé à des compétitions sur certaines des meilleures pistes au monde. Lors des Winter X Games de 2016 à Aspen, au Colorado, il a devancé tous ses compétiteurs pour remporter l’or au grand saut (big air). De plus, sa personnalité extravertie et son mode de vie intrépide lui ont valu une montagne d’abonnés sur les médias sociaux, faisant de lui l’une des personnalités les plus populaires du sport. Récemment, Maxence a décidé d’opter pour la correction de la vue au laser pour améliorer sa vision. Poursuivez votre lecture pour en apprendre plus sur l’histoire captivante de ce patient de LASIK MD et découvrir comment il vit sa #lasiklife!

Voici Maxence Parrot.

Combien de personnes ont la chance de pouvoir dire que leur passion de longue date est également leur travail? Maxence peut vivre son rêve chaque fois qu’il enfile ses bottes, monte sur sa planche à neige et dévale les montagnes. Le planchiste, qui a grandi à Bromont, au Québec, a commencé à pratiquer la planche à neige à seulement neuf ans. Aujourd’hui, le jeune athlète participe principalement à des épreuves de descente acrobatique (slopestyle) et de grand saut (big air). Et, ayant participé à une longue liste de compétitions internationales, il a prouvé qu’il est tout un concurrent! Maxence a été médaillé quatre fois aux Winter X Games et s’est classé au cinquième rang du classement général de la finale de descente acrobatique masculine lors des Jeux olympiques d’hiver de 2014 à Sotchi. Bien que sa carrière de planchiste ne fasse que démarrer, on parle de lui comme un pionnier dans le domaine. En effet, en 2015, il a été le premier planchiste à poser un switch quadruple underflip, une figure qui comporte quatre (oui, quatre) sauts périlleux arrière et une demi-rotation (half spin). « Il m’a fallu un an pour développer le saut parfait, et lorsqu’il était prêt, je l’étais aussi », affirme l’athlète. Le 20 avril 2015, à Whistler, en Colombie-Britannique, le jeune planchiste s’est finalement lancé. « J’ai réussi immédiatement. C’était mon premier essai », dit-il fièrement.

Pour ce qui est des sauts, Maxence adore l’excitation de faire des figures qu’il n’a jamais faites auparavant. « Ce qui me motive vraiment, c’est quand je sens l’adrénaline monter et mon cœur battre à toute vitesse », dit-il.

Selon Maxence, ce sentiment, combiné au travail acharné, constitue une combinaison gagnante. Durant l’hiver, l’athlète professionnel s’entraîne en montagne, généralement de 9 h à 17 h. Pour le commun des mortels, cet horaire d’entraînement peut sembler épuisant, mais Maxence trouve que c’est tout le contraire : « Plus je passe de temps sur ma planche, plus je suis heureux », dit-il.

Bien que l’entraînement et les compétitions constituent la majeure partie de son hiver, Maxence n’arrête pas de travailler fort une fois la neige fondue. Pendant la saison morte, il reste occupé en allant au gym régulièrement, où il perfectionne ses sauts sur le trampoline. La plupart des Canadiens se prélassent au bord de leur piscine en été, mais Maxence passe volontiers la saison en Australie, où c’est l’hiver, pour profiter de toutes les montagnes enneigées que le pays a à offrir. Et lorsqu’il ne s’entraîne pas, ses passe-temps le gardent actif. Il joue au golf et au tennis, et il aime aussi faire du wakeboard et de la planche à roulettes. Vous trouverez tous les détails de ses aventures pendant et après les heures de travail en consultant ses comptes sur les réseaux sociaux. Il a plus de 13 000 abonnés sur Twitter et près de 50 000 abonnés sur Instagram! Avec son talent, sa détermination et sa soif de vivre indéniable, Maxence a clairement l’étoffe d’un champion.

Une vision gagnante

En 2012, après avoir décidé qu’il voulait se libérer de ses lunettes et verres de contact, Maxence a rencontré les professionnels de la vue de LASIK MD. Depuis, cette importante décision l’a aidé à exceller dans le sport. Avant d’avoir le LASIK, le planchiste avait l’impression de prendre du retard sur les meilleurs athlètes. « Aujourd’hui, je fais des figures que je n’avais jamais faites auparavant », dit-il avec audace. Et grâce à sa vision claire après l’intervention, il peut garder un œil sur ce qui est le plus important : la victoire.

Il faut être créatif pour être au sommet : « Vous devez découvrir de nouvelles manières de vous entraîner pour obtenir de meilleurs résultats plus rapidement », indique Maxence. Selon lui, avoir une excellente vision est vital, car ça l’aide à se sentir plus confiant pour déterminer la bonne vitesse et la bonne rotation sur une piste donnée. « [La vision] est très importante pour la planche à neige, car aucun saut n’a la même distance ou la même hauteur, alors il faut voir ce à quoi on fait face. »

Maxence est fier de ses réalisations. Mais avec un horaire d’entraînement rigoureux et de nombreuses compétitions à gagner, il est toujours (et sera toujours) avide de succès. « Si vous voulez être le meilleur, vous devez toujours repousser les limites », affirme-t-il.

Laissez LASIK MD vous aider à être à votre meilleur. N’attendez pas! Réservez votre consultation GRATUITE, sans obligation, dès aujourd’hui!

Vous avez une question au sujet du LASIK? Demandez à l'un de nos experts!

Also available in/Également disponible en : Anglais

Articles similaires

Comments are closed.

« »