LMD_Blog_LASIKLIFE_Catherine_Marquis

Voyez comment cette monitrice de surf fait des vagues grâce au LASIK

Publié le 2016/05/27 à am 11:59 par LASIK MD

Kinésithérapeute et entraîneuse personnelle de formation, Catherine Marquis a récemment pris une importante décision : avoir recours à la correction de la vision au laser pour réduire sa dépendance aux verres de contact. Elle a pris sa décision peu de temps après avoir quitté le Canada pour s’installer au Costa Rica et vivre sa passion à fond tous les jours. Dans la ville de Tamarindo où elle habite désormais, Catherine dirige un camp et une retraite de surf. Découvrez comment elle profite pleinement de sa #lasiklife avec chaque vague qu’elle affronte.

Un océan de possibilités

Catherine a toujours adoré voyager. Un de ses voyages a toutefois changé sa vie. Elle a visité le Costa Rica pour la première fois en 2014. Pendant ce voyage, Catherine a tellement été attirée par le pays qu’elle s’y sentait à la maison.

« Je savais que j’allais y vivre un jour », dit-elle. Elle est tombée amoureuse du pays, de sa population chaleureuse, de son climat irrésistible et de ses paysages à couper le souffle. Mais ce sont les plages infinies du Costa Rica qui l’ont convaincue de déménager. Les nombreuses vagues lui confirmaient qu’il serait possible d’y pratiquer le surf.

À cette époque de sa vie, Catherine était encore une novice de ce sport. Elle était montée sur une planche de surf pour la première fois aux États-Unis et elle dit avoir développé une véritable passion à ce moment. Instantanément.

« Je n’avais aucune idée de ce que je faisais [à l’époque] », dit-elle. « J’essayais juste de rester debout sur la planche. »

Elle a instinctivement su qu’il s’agissait d’un sport dans lequel elle pouvait exceller. Alors qu’elle vivait encore à Montréal, elle assouvissait sa passion sur le fleuve Saint-Laurent. Mais les étés ne sont pas très longs au Québec et son besoin d’être près de la mer grandissait de jour en jour. Peu de temps après, elle vendait sa voiture, résiliait son bail, faisait ses bagages et achetait un aller simple vers le Costa Rica.

Depuis son déménagement, Catherine se tient occupée en partageant sa passion avec les autres. Elle a ouvert un camp et une retraite de surf, ce qui lui permet d’allier son amour de l’entraînement et de la santé et sa passion pour son sport préféré. Quitter le Canada et faire quelque chose de complètement nouveau a représenté un tournant marquant pour elle, mais elle a fait le saut. Finalement, elle se sentait libre. Libre de vivre la vie qu’elle voulait vivre tout en se consacrant aux choses qu’elle adore faire. Toutefois, elle n’était toujours pas libérée des lunettes et des verres de contact.

À la planche grâce au LASIK

Pour surfer, un athlète doit être en excellente forme physique et mentale afin d’accomplir des prouesses. Ça, Catherine le savait bien. Mais ce à quoi elle ne s’attendait pas, c’est à quel point il est important d’avoir une bonne vision pour exceller à ce sport. Ses verres de contact irritaient ses yeux lorsque l’eau salée éclaboussait son visage et elle ne pouvait pas ouvrir ses yeux sous l’eau. Quant à l’idée de porter des lunettes, elle a découvert que ce n’était même pas une option considérant qu’une seule vague pouvait les emporter à tout jamais. Pour toutes ces raisons, et pour biens d’autres, Catherine a décidé qu’il était temps d’avoir recours au LASIK.

Depuis qu’elle a eu le LASIK, Catherine ne s’est jamais sentie aussi libre. « Je peux me concentrer davantage sur mon corps sans penser à ce qui va arriver à mes yeux. »

De plus, le Costa Rica est encore plus spectaculaire avec une vision nette! Elle est non seulement capable de voir les vagues clairement, mais elle remarque aussi que son nouveau pays n’a jamais été aussi beau.

« La première fois que j’ai surfé après l’intervention, j’ai réalisé que ma vie était totalement différente », déclare Catherine. Je pouvais voir les subtilités des cocotiers situés très loin de moi. J’étais si émerveillée par ce que je voyais que j’ai même demandé à mes amis s’ils voyaient la même chose que moi. » Elle ajoute qu’avoir une bonne vision est particulièrement important quand on enseigne aux autres à surfer. Elle insiste sur l’importance de voir tout ce qui nous entoure et d’éviter toutes les distractions, comme l’eau salée dans les yeux.

« Avoir une vision parfaite dans un environnement paradisiaque est le meilleur des atouts, affirme Catherine. Maintenant que ma vision est bonne, je peux plus que jamais profiter de la vie et de ce magnifique pays. »

À l’instar de Catherine, il n’y a aucun moyen de prévoir où votre #lasiklife vous mènera! Réservez votre consultation gratuite et sans obligation et découvrez les joies d’une vie sans lunettes ni verres de contact!

Vous avez une question au sujet du LASIK? Demandez à l'un de nos experts!

Also available in/Également disponible en : Anglais

Articles similaires

Comments are closed.

« »