LMD_Blog_Presbyopia

Qu’est-ce que la presbytie et comment la traite-t-on?

Publié le 2016/02/16 à pm 12:12 par LASIK MD

Lorsque nous vieillissons, notre vision se détériore naturellement. Alors que certaines personnes ne constatent qu’une faible baisse de vision au fil du temps, d’autres seront aux prises avec des anomalies oculaires causées par le vieillissement, comme la presbytie.

Qu’est-ce que la presbytie? 
Selon le site Docteurs en optométrie Canada, la presbytie est une anomalie oculaire qui se manifeste dans la quarantaine. Bien que la presbytie diffère d’une personne à l’autre, ses premiers symptômes apparaissent habituellement vers 40 ans. Sa progression s’accélère pendant les quinze années suivantes, et c’est pourquoi la vision diminue vers la fin de la cinquantaine et le début de la soixantaine.

La presbytie se produit lorsque le cristallin, la lentille naturelle de l’œil, perd de sa flexibilité. Les presbytes ont de la difficulté à voir clairement les objets de près, car leur cristallin n’arrive plus à faire la mise au point facilement. Puisque la presbytie affecte la vision de près, c’est en éprouvant de plus en plus de difficulté à lire et à écrire que les presbytes se rendent compte que quelque chose ne tourne pas rond. Les maux de tête et la fatigue sont d’autres symptômes courants de la presbytie.

Le blogue All About Vision explique que la presbytie est une anomalie complètement différente de l’astigmatisme, de l’hypermétropie et de la myopie. En effet, ces affections sont toutes liées à une mauvaise forme de l’œil alors que la presbytie est causée par un problème du cristallin.

Le site poursuit en notant que les personnes qui n’ont jamais eu besoin de porter de lunettes ou de verres de contact sont souvent surprises par la presbytie, dont les symptômes apparaissent soudainement. Puisque le vieillissement est la principale cause de la presbytie, ses répercussions ont souvent une plus grande incidence chez les personnes qui n’ont jamais eu à se préoccuper de leur vision.

Bien que la presbytie soit inévitable, elle peut être traitée de différentes manières.

Outils de correction de la vue pour les presbytes
Nombreux sont ceux qui s’aperçoivent de leur presbytie en lisant un livre, en consultant un menu ou en rédigeant un chèque. Une tâche qui était autrefois réalisée naturellement est désormais ardue, car les yeux ne sont plus capables de faire la mise au point sur les objets rapprochés. Lorsque de telles difficultés surviennent, de nombreuses personnes choisissent de porter des lunettes pour voir à nouveau clairement.

INCA explique que les presbytes peuvent faire appel à différentes lunettes pour bien voir de près. Les lunettes de lecture représentent la solution la plus courante pour ceux qui n’ont jamais eu de problème de vision. Celles-ci n’ont qu’une seule prescription et visent à faciliter la lecture, l’écriture et toute autre activité qui nécessite une bonne vision de près. Toutefois, de telles lunettes seront probablement insuffisantes pour vous aider à bien voir si vous souffrez d’autres anomalies oculaires.

Les gens qui portaient déjà régulièrement des lunettes avant de recevoir leur diagnostic de presbytie se voient souvent conseiller des lunettes bifocales ou des lunettes dont les verres ont deux prescriptions. Le verre du haut sert à la vision de loin alors que celui du bas permet une mise au point sur les objets rapprochés. Aux personnes qui ont de la difficulté à faire la mise au point sur les objets à une distance d’un bras, on conseille habituellement des lunettes trifocales, dotées de plus d’une prescription intermédiaire.

Les lunettes servent peut-être à composer avec la presbytie, mais elles ne la corrigent pas. Pour venir à bout de cette anomalie oculaire, vous devriez envisager une intervention chirurgicale.

PRELEX
Le procédé PRELEX, ou l’échange de lentille réfractive, est une intervention qui vise à traiter la presbytie chez les patients de plus de 40 ans. Cette solution est très populaire auprès des personnes qui dépendent énormément de lunettes de lecture au quotidien. L’intervention fait appel aux mêmes techniques que celles employées pour traiter les cataractes, mais au lieu d’éliminer l’opacification du cristallin, elle retire ce dernier pour redonner à cette région de l’œil sa souplesse d’origine grâce à une lentille artificielle.

Vous devrez d’abord avoir une consultation avec votre professionnel de la vue pour déterminer si vous êtes admissible à ce type d’intervention. Si vous décidez d’avoir l’intervention, on vous administrera d’abord des gouttes ophtalmiques anesthésiantes. Le chirurgien pratiquera ensuite une incision de 3 mm tout au plus dans votre cornée. Puis, il retirera votre cristallin rigide au moyen d’une technologie à ultrasons et d’un outil spécialisé qu’on appelle phacoémulsificateur.

Enfin, il insérera dans votre œil, par l’incision cornéenne, une lentille artificielle pliée. Une fois en place, celle-ci prendra sa forme d’elle-même. L’incision commence à guérir dès la fin de l’intervention, et ce, sans que des points de suture soient nécessaires. Le procédé PRELEX en entier ne prend environ que 10 à 15 minutes.

Après l’intervention, vous devrez porter des lunettes de soleil et subir un examen postopératoire le jour suivant. Les patients qui subissent cette intervention guérissent rapidement, et la plupart d’entre eux peuvent reprendre leurs activités quotidiennes dans les 24 heures qui suivent.

Monovision
Une autre solution courante pour traiter la presbytie est la monovision. Cette intervention consiste à corriger entièrement un œil pour la vision de loin alors que l’autre ne l’est que partiellement. On laisse alors une faible myopie dans l’œil sous-corrigé. L’intervention ne vise pas à traiter complètement la presbytie, mais plutôt à atténuer considérablement ses symptômes. Grâce à elle, les patients peuvent mieux voir de près, mais leur vision de loin demeure un peu embrouillée.

Les patients qui ont subi la monovision constatent qu’ils n’ont plus besoin de lunettes de lecture pour certaines activités de près, comme lire des petits caractères ou se maquiller devant un miroir. Toutefois, il se pourrait qu’ils en aient toujours besoin pour effectuer des tâches minutieuses ou lire de très petits caractères. Bien que de nombreuses personnes trouvent la monovision très efficace, d’autres ne s’adaptent pas facilement au fait d’avoir une prescription différente dans chaque œil. Avant que vous n’optiez pour cette intervention, votre médecin vous proposera une simulation de la monovision au moyen de verres de contact.

Parmi les effets secondaires de la monovision, on note le besoin de porter des lunettes pour conduire sur de longues distances la nuit et une moins bonne perception de profondeur. Cette dernière peut être particulièrement prononcée en pratiquant des sports.

Puisque la presbytie se manifeste différemment d’une personne à une autre, il est nécessaire que vous consultiez votre médecin avant de décider de l’intervention qui vous convient le mieux. Si vous avez plus de 40 ans et remarquez un changement dans votre vision, consultez votre médecin; il saura vous conseiller et vous recommander un traitement. Même si vous n’avez jamais eu besoin de porter de lunettes, vous pourriez devoir prendre des mesures pour contrer le vieillissement naturel de vos yeux.

Vous avez une question au sujet du LASIK? Demandez à l'un de nos experts!

Also available in/Également disponible en : Anglais

Articles similaires

Comments are closed.

« »