LMD_Blog_Yawning

Pourquoi avez-vous les yeux pleins d’eau lorsque vous bâillez?

Publié le 2015/04/21 à pm 12:39 par Galit G

La science moderne est parvenue à réaliser plusieurs percées remarquables, comme le LASIK personnalisé, une intervention qui permet aux patients d’obtenir une meilleure vision qu’ils ne l’imaginaient, mais il y a encore beaucoup de choses que les médecins ne comprennent pas au sujet du corps humain. Par exemple, les scientifiques ne peuvent pas encore dire avec certitude pourquoi les humains ont besoin de dormir chaque nuit.

Bâiller demeure aussi plutôt mystérieux pour la science moderne. Le Huffington Post explique qu’il existe de nombreuses preuves qui appuient diverses interprétations de ce signe universel de la fatigue, mais peu de réponses définitives. Matthew Campbell, Ph. D., un chercheur du Yerkes National Primate Research Center de la Emory University, a indiqué à la revue Smithsonian que certains croient que lorsque notre cerveau assimile trop d’information en même temps, il envoie des signaux pendant une brève pause sous forme d’un bâillement.

 

Or, de nombreux experts affirment que bâiller et les larmes qui découlent souvent de cette action, accomplit une fonction physiologique bien plus importante que vous le croyez. Si vous vous êtes déjà demandé pourquoi votre vision devient soudainement embrouillée au beau milieu d’un bâillement, la réponse pourrait vous surprendre.

Bâiller toute la nuit
Vous êtes au travail et il se fait tard ou alors vous assistez à votre dernier cours de la soirée et votre professeur parle depuis trente minutes. Vous essayez de vous retenir, mais vous sentez votre bouche s’ouvrir et soudainement vous bâillez à vous décrocher la mâchoire.

Mais la fatigue constitue-t-elle la seule condition préalable au bâillement? Selon Andrew Newburg, directeur du Center for Spirituality and the Mind de la University of Pennsylvania, ce serait davantage lié à notre concentration qu’à autre chose. Newburg explique que bâiller favorise un grand influx d’oxygène dans notre corps, suivi d’une expiration de monoxyde de carbone de la même taille. C’est comme un changement d’huile pour notre cerveau qui, grâce à cet approvisionnement soudain en oxygène, devient plus alerte et plus concentré pendant au moins quelques minutes.

Newburg explique aussi que des gammagraphies cérébrales ont montré que bâiller active la région du cerveau connue sous le nom de précuneus, une structure qui a été associée à des éléments comme la conscience, l’introspection, la remémoration et, vous l’aurez deviné, la vivacité d’esprit.

On a le droit de pleurer
Bâiller est en fait le dernier effort de votre corps pour renforcer votre concentration et vos capacités intellectuelles lorsque vous en avez le plus besoin, mais qu’en est-il des larmes qui vous montent aux yeux lorsque vous poussez un énorme bâillement?

Vous pensez peut-être qu’une larme est une larme, mais, en fait, vos yeux produisent ce mélange salé de plusieurs manières. Les larmes émotionnelles sont, pour la plupart, explicites. Lorsque vous êtes triste, elles s’échappent de vos yeux abondamment, un peu comme un robinet. Les larmes réactives, quant à elles, servent à retirer les polluants comme la poussière, la saleté et la fumée de la surface de l’œil. Si vous avez déjà eu quelque chose de coincé dans l’œil et vous n’arrêtiez pas de verser des larmes, c’était parce que vos larmes réflexes jouaient leur rôle.

Enfin, il existe un dernier type de larme qui est responsable de lubrifier l’œil au quotidien. Ces larmes, connues sous le nom de larmes de base, sont constituées d’un mélange de protéines, d’eau, d’huile et d’un soupçon de mucus pour fournir à vos yeux sensibles toute l’hydratation et la lubrification dont ils ont besoin pendant la journée.

À moins que vous bâilliez pendant que vous regardez une scène déchirante de votre film favori, ce sont les larmes de base qui font en sorte que votre vision est embrouillée après un bâillement. Alors, pourquoi pouvez-vous passer une journée entière sans remarquer aucune goutte, mais avoir l’impression d’être sous l’eau après un bâillement?

Tout est question d’anatomie. Vos larmes sont produites par les glandes lacrymales, de petites structures situées tout juste en dessous de vos sourcils, vers les côtés de votre visage, dans chacun de vos yeux. Lorsque vous bâillez, il se peut que vous exerciez une pression sur ces glandes pour produire plus de larmes temporairement. Normalement, les larmes de base coulent en diagonale dans l’œil de sorte à être recueillies dans le coin opposé, dans une structure appelée point lacrymal. Étant donné que vos yeux sont complètement fermés lorsque vous bâillez, cela ferme ce point d’évacuation des larmes.

Vos larmes n’ont donc nulle part où aller jusqu’à ce que vous ouvriez les yeux de nouveau. En attendant que le point lacrymal fasse son travail, votre vision pourrait être embrouillée pendant au moins quelques secondes.

La prochaine fois que vous bâillerez, ne vous sentez pas aussi coupable. Après tout, il s’agit d’une réaction naturelle à la fatigue. Séchez vos larmes et profitez de votre journée… du moins jusqu’à ce que vous bâilliez encore et deviez essuyer vos larmes de nouveau.

Vous avez une question au sujet du LASIK? Demandez à l'un de nos experts!

Also available in/Également disponible en : Anglais

Articles similaires

Comments are closed.

« »