LMDBlog_Nosebleed_seats

Le jour où j’ai arrêté de niaiser avec la puck

Publié le 2014/09/22 à pm 4:29 par Galit G

Si vous avez déjà assisté à un événement sportif d’envergure, vous savez où trouver les sièges bon marché. En anglais, on les appelle nosebleed seats. Ce sont les sièges les plus éloignés et les plus en hauteur, qui vous donnent l’impression d’être presque aussi loin de l’action que si vous vous trouviez à l’extérieur du stade. Si votre vision est loin d’être parfaite, comme l’était la mienne avant que j’opte pour le LASIK (je voyais 20/40 dans un œil et 20/300 dans l’autre), vous avez sans doute cette impression, peu importe où vous êtes assis.

Il compte! Je crois…

Pendant la majeure partie de mon enfance, je ne portais pas de lunettes ou de verres de contact. À l’école, je croyais que les maux de tête et les plissements d’yeux étaient tout à fait normaux. Je me disais je n’étais certainement pas la seule personne à vivre ça. Quand j’avais environ 11 ans, mon père m’a amené voir un match des Flames de Calgary au Saddledome. À cette époque, Al MacInnis avait le lancer le plus puissant de la LNH et Lanny McDonald était une légende. Nous avons apprécié le match, mais je n’arrivais pas à bien distinguer les joueurs. Tout ce que je voyais, c’était des formes rouges embrouillées. Heureusement, j’ai vu les parties importantes, comme les meilleurs lancers frappés et les buts marqués, mais j’étais frustré de toujours devoir rattraper l’action. Après le match, les Flames ont défilé sur la glace. Mon père et moi étions assis juste à côté du corridor qui mène aux vestiaires. Lorsque les joueurs sont passés près de nous, tout ce que j’arrivais à distinguer, c’était une équipe victorieuse en sueurs. En fait, je n’aurais jamais vu Al MacInnis si mon père n’avait pas attiré son attention. Il s’est approché de nous. Et, vous savez quoi? Il m’a donné le bâton de hockey qu’il avait utilisé pendant le match! J’étais fou de joie, mais aussi un peu triste, parce que si mon père n’avait pas attiré son attention, je n’aurais pas eu la chance de le rencontrer en raison de ma mauvaise vision.

Choisir de ne plus rien manquer de l’action

Au secondaire et à l’université, je changeais de lunettes comme je changeais de bas… Je n’arrivais tout simplement pas à trouver une paire vraiment confortable. Les événements sportifs extérieurs étaient tout un casse-tête, car je ne pouvais pas me permettre d’acheter des lunettes de soleil avec prescription et devais choisir entre les éblouissements et la clarté. Un jour, j’ai posé ma candidature pour un emploi qui comportait des exigences strictes en matière de vision et l’employeur m’a suggéré le LASIK. Au début, j’hésitais, mais j’ai réalisé qu’en surmontant ma peur, j’obtiendrais un nouvel emploi et j’économiserais, parce que je n’aurais plus à acheter de nouvelles lunettes sans arrêt. De plus, mes recherches m’ont appris que la correction de la vue au laser pratiquée par des professionnels hautement qualifiés est très sécuritaire et que le rétablissement est très rapide après l’intervention. Je me suis donc rendu à LASIK MD pour un examen préopératoire, j’ai réservé mon intervention et je me suis jeté à l’eau!

J’ai désormais une vision 20/20. Les événements sportifs sont une tout autre histoire maintenant que j’arrive à voir l’action, les numéros des joueurs et le tableau d’affichage. Je dois avouer que j’aime parfois payer un peu moins cher et m’assoir dans les sièges plus éloignés, surtout que je ne manque désormais plus rien de l’action!

Vous avez une question au sujet du LASIK? Demandez à l'un de nos experts!

Also available in/Également disponible en : Anglais

Articles similaires

« »