LMDBlog_history_of_LASIK

Histoire du LASIK : la correction de la vue au laser a fait de grands progrès!

Publié le 2014/09/22 à pm 4:24 par Galit G

L’histoire et l’évolution de la correction de la vue au laser remontent à beaucoup plus loin que la plupart des gens le croient. En effet, bien qu’on ait eu recours aux lunettes à double foyer et même aux verres de contact pour corriger les troubles visuels communs comme la myopie et l’hypermétropie pendant la majorité du 19e siècle, c’est aussi à cette époque que le LASIK a connu ces débuts. Nous vous invitons à lire ce billet pour savoir comment le LASIK a été développé et en apprendre plus sur l’évolution de cette méthode simple et sécuritaire de corriger votre vision.

Kératotomie radiaire

En fait, l’idée de kératotomie radiaire, ou KR, a été avancée pour la première fois en 1898. Il fallut toutefois attendre jusqu’au milieu des années 1960 pour que l’intervention devienne assez raffinée pour qu’on la pratique à grande échelle. La KR, ancêtre du LASIK, fût l’une des premières techniques utilisées pour corriger la myopie. Cette intervention permettait essentiellement d’aplatir le centre de la cornée, soit la région où l’œil fait dévier les rayons lumineux sur la rétine.

Le laser excimère et la kératectomie photoréfractive

La correction de la vue au laser a vu le jour en 1987, alors qu’on utilisait un laser excimère pour corriger la myopie pour la première fois. On a découvert que le laser excimère, qui avait d’abord été conçu pour être utilisé dans le secteur de l’informatique, permettait l’ablation de liaisons moléculaires précises dans la cornée sans endommager les molécules environnantes.

La kératotectomie photoréfractive ou KPR fut la première méthode de correction de la vue permettant d’avoir recours à un laser plutôt qu’une lame pour retirer du tissu cornéen. Lorsque le chirurgien pratique une KPR, il utilise un laser excimère pour traiter la myopie en retirant une très petite quantité de tissu cornéen. Au fil du temps, les avancées graduelles dans la technologie utilisée pour réaliser la KPR ont permis aux chirurgiens d’offrir ce traitement aux patients hypermétropes et astigmates.

La naissance du LASIK

Le kératomileusis par laser in situ, ou LASIK, a été développé au début des années 1990 par un optométriste Grec, Ioannis Pallikaris, et un optométriste italien, Lucio Buratto. Lors de l’intervention LASIK, le chirurgien créé un minuscule volet dans la cornée qu’il peut ensuite replier. Cela permet au laser excimère de remodeler la couche sous-jacente de la cornée. Ce n’est pas pour rien que cette intervention, qui a été approuvée par la FDA en 1999, est devenue la chirurgie réfractive de la cornée la plus populaire! Utiliser un laser excimère pour remodeler la cornée plutôt qu’un microkératome permet d’obtenir des résultats beaucoup plus prévisibles et faciles à contrôler. De plus, lorsque le chirurgien créé un volet cornéen pour accéder au tissu sous-jacent de la cornée, le patient ressent moins d’inconfort et se rétablit beaucoup plus rapidement après l’intervention. D’ailleurs, la plupart des patients qui ont recours au LASIK remarquent une amélioration de leur vision seulement quelques heures après l’intervention.

Dans le grand ordre des choses, l’histoire du LASIK n’en est pas une qui est longue. Toutefois, en moins de deux décennies des millions de personnes ont choisi le LASIK et ont littéralement vu de leurs propres yeux les résultats miraculeux de cette intervention.

Vous avez une question au sujet du LASIK? Demandez à l'un de nos experts!

Also available in/Également disponible en : Anglais

Articles similaires

« »