4-athletes-with-legendary-eyesight_1758_664207_0_14089266_500

4 athlètes qui ont une vue légendaire

Publié le 2015/01/20 à pm 3:19 par Galit G

Les athlètes passent tout leur été au centre de conditionnement physique dans l’espoir d’être plus rapides, plus forts et meilleurs la prochaine fois qu’ils entreront sur le terrain ou qu’ils enfileront leurs patins. Toutefois, dans le monde du sport, s’entraîner avec ardeur ne suffit pas toujours. Certains éléments différencient un bon joueur d’un joueur exceptionnel et la vision en est un. Quelle ait aidé les joueurs à voir les jeux prendre forme sur le terrain ou à repérer leurs coéquipiers pour leurs faire des passes rapides sur la surface de jeu, la vision a joué un grand rôle dans la carrière de plusieurs légendes. Il n’est donc pas étonnant que, de nos jours, plus d’athlètes optent pour le LASIK que jamais. Voici quatre athlètes célèbres qui se démarquent de leurs pairs par leur vision exceptionnelle.

1. Ted Williams
Teddy Ballgame, l’un des meilleurs frappeurs gauchers de l’histoire du baseball, a montré ses aptitudes physiques dès sa première partie, en 1939. Sa vision a mis un peu plus de temps à obtenir la reconnaissance qu’elle méritait. Un article paru en 1996 dans le cahier Baseball Weekly du quotidien USA Today explique que ce n’est qu’en 1942, lorsque Teddy s’est enrôlé dans l’armée pour combattre pendant la Deuxième Guerre mondiale, qu’un examen médical a permis de découvrir qu’il avait une vision 20/10.

Dans cet article, Ted raconte qu’un jour, alors que son équipe se pratiquait avant une partie à Kansas City, il s’est rendu au marbre pour un entraînement au bâton et a tout de suite eu l’impression que quelque chose clochait. « J’avais l’impression de frapper en montée », a dit Ted au journal. « Je l’ai dit à l’ouvrier jardinier qui entretenait le terrain et lorsque nous sommes revenus à Kansas City, le marbre était à niveau. Ce jour-là, j’ai frappé deux coups de circuit et lorsque le gérant de Kansas City a appris ce qui s’était passé, il a presque congédié l’ouvrier jardinier. »

2. Wayne Gretzky
Wayne Gretzky fut un passeur tellement prolifique que même s’il n’avait compté aucun but au cours de sa carrière, il serait encore le meilleur pointeur de tous les temps de la Ligue nationale de hockey par près de 100 points. Le Magnifique a peut-être eu la chance de jouer avec des compagnons de trio compétents tout au long de sa carrière, mais ses coéquipiers ont remarqué à quel point sa vision était spéciale pendant les matchs.

« Il voit probablement la patinoire mieux que tout autre joueur », a dit Ed Belfour, gardien de but qui a connu une longue carrière au sein de la LNH, au quotidien Chicago Tribune en 1994. « Il sait toujours où sont placés les joueurs. Et il sait se démarquer et créer des ouvertures pour recevoir des passes. »

3. Larry Bird
Les vidéos sur YouTube qui portent sur les moments forts du basketball existent pour montrer le portfolio de passes impressionnant de Larry Bird. Larry, qui est l’un des meilleurs marqueurs à trois points de l’histoire de la National Basketball Association, rehaussait également le jeu de ses coéquipiers des Boston Celtics grâce à son talent pour voir les ouvertures et les joueurs du coin de l’œil. Bill Fitch, qui a été l’entraîneur de Larry pendant ses quatre premières années dans la NBA, a remarqué sa vision périphérique hors pair.

« Soudainement, après environ deux semaines, ce gamin a commencé à lancer par derrière, à faire des passes à l’aveuglette, à placer le ballon parfaitement pour ses coéquipiers afin de leur permettre de marquer et à montrer ce dont il est capable », a déclaré Bill Fitch au site Web NBA.com. « Pendant toute sa carrière, Larry a été ce joueur qui améliore le jeu de tous les joueurs qui l’entourent. Et quand il jouait avec certains joueurs étoiles qui étaient déjà excellents sans lui, il les rendait encore meilleurs. »

4. Sidney Crosby
Il y a quelques années, les fans de hockey ne pouvaient choisir entre Alex Ovechkin et Sid the Kid. Maintenant que la poussière est retombée par rapport aux premières années des deux joueurs dans la ligue, les aptitudes de Sidney pour mener le jeu le distinguent de presque tous les autres joueurs de la LNH.

« On ne peut pas l’attaquer directement », a indiqué Ladislav Smid, défenseur pour les Oilers d’Emonton, au Calgary Herald en parlant de son expérience de jeu contre Sidney. « Il est fort et il utilise bien sa vision. Il a de bonnes mains. Vous devez essayer de le maîtriser si vous le pouvez. »

En seulement neuf saisons dans la LNH, Sidney a enregistré 769 aides. Pas mal pour un joueur qui occupe le 169e rang des meilleurs joueurs de tous les temps!

Vous avez une question au sujet du LASIK? Demandez à l'un de nos experts!

Also available in/Également disponible en : Anglais

Articles similaires

Comments are closed.

« »